LaForge Facebook de LaForge Au fil des jours

acte 14, 2011-2013

Habiter un bord de ville ? Une « Zone Urbaine Sensible » en « Rénovation Urbaine » ?

Quelle est la vie, la place des habitant·e·s de ce bord
de ville ?

Le Bloc 5 vu par Shoingo Life avec son portable. Rue du Docteur Fafet, Amiens Nord.

Après les petits villages de la campagne, constitués de maisons individuelles, en bord de Somme, La Forge s’installe dans une barre d’immeuble d’une ZUS -Zone urbaine sensible, un bord de ville d’Amiens avec la Cité des Familles de Harkis constituée à 72% de logements collectifs et sociaux.

Un quartier en « Rénovation urbaine » de plusieurs milliers d’habitants, où les jeunes de moins de 25 ans représentent 47 % et sont à 57 % au chômage, où de nombreux Harkis et leurs descendants habitent ici depuis l’édification pour eux des « cités urbaines », logements Sonacotra en bordure de ville.

Amiens, le quartier Fafet-Brossolette, Calmette, La Cité, en bordure d’Amiens-Nord.

Avec une échappée dans La Cité Delacroix à Boulogne-sur-mer, en rénovation.

La Forge est présente aux côtés habitant·e·s, en se glissant aux côtés des acteurs associatifs, sociaux de la Ville, présents et actifs ici.
Les rencontres, régulières, dans un temps long, pour laisser advenir les paroles, les faits, et trouver avec eux/elles des synergies, des complémentarités, voire réaliser des actions communes.

À la base deux associations : Cardan, lutte contre l’illettrisme installé dans un appartement du quartier et Carmen, utilisant la vidéo comme porte voix de ceux que l’on n’écoute pas. Les partenaires de La Forge sont essentiellement des habitantes, les rares hommes partenaires sont les rappeurs du groupe Bloc 5, dont le siège est dans l’entrée n° 5 d’une des trois barres d’immeuble du quartier.

Après quelques mois de rencontres, une lettre revendicative, voulue par des habitantes, est envoyée aux Autorités. Le contenu de cette lettre conduit à réaliser des rencontres avec des acteurs, politiques, sociaux, des rencontres qui engendrent un travail de réflexion collective avec aussi des disputes et des déchirements.

Chez Cardan, l’Atelier de Mots Cousus.

Et le Lycée Montaigne, dans la classe de carrosserie, atelier soudure des Fantômes :
« Fantômes des Animaux » à partir des sculptures de Szekely, soudure avec la classe de carrosserie. Lycée Montaigne, installés dans le quartier.

Avec un croisement d’une autre expérience, un autre bord de ville, Cité Delacroix à Boulogne-sur-mer.

Avec les Lettres aux Habitants, 15 numéros distribués dans les boites
 aux lettres.

Quelques manifestations particulières réalisées.

Une recherche-action, ateliers La prise de la parole, agent, acteur, auteur, avec Hervé Bazin et sa publication Pour une apiculture politique.

À la sortie du livre « HORS LA RÉPUBLIQUE ?« , « La Place des Habitants », s’expose à l’Espace Camille Claudel, Pôle universitaire Cathédrale (11-25/10/2013)

Avec les habitant·e·s de Fafet-Brossolette-Calmette-La Cité, d’Amiens Nord : Abdel, Angélique, Alison, Aurélie, Audrey, Bilel, Brigitte, Chantal, Fadila, Fatima, Fatma, Géraldine, Greta, Khalida, Laetitia, Laïla, Ludivine, Nadia, Ouidane, Réjane, Samia, Suzana…

Et les rappeurs du groupe Bloc 5, Larry, Shoingo

…

Avec la base : Laurence Lesueur de Cardan, Vincent Aguano, Sylvie Coren, Lyacout Haicheur de Carmen, et Lucien Fontaine de la Ville d’Amiens
.

Les lycéen·ne·s de la classe de carrosserie du Lycée Montaigne.

Avec Hugues Bazin, recherche-action, Ixel Delaporte, journaliste, Sophie Ricard, architecte de Construire Ensemble (à Boulogne-sur-Mer)

Productions


2 Sep 2013
HORS LA RÉPUBLIQUE ? (livre d’Habiter un bord de ville)
192 pages 16 x 21 cm Éditions Dumerchez 2013


15 Jan 2013
Pour une apiculture politique (livret d’Habiter un bord de ville)
32 pages 10,5 x 15 cm La Forge 2013