LaForge Facebook de LaForge Au fil des jours

acte 10, 2002

Jardin o(e)uvrier, pour la culture contre l’illettrisme

Un jardin de culture(s), lieu économique et épanouissant.
Une terre de subsistance et d’existence.
Un terrain d’aventure collective.
Un projet ouvert à tous
,

L’Association des Demandeurs d’Emploi et La Forge ont un projet commun : créer un jardin collectif, un jardin « oeuvrier » : pour un travail commun de développement social et culturel en Val de Nièvre. Vers une terre de subsistance et d’existence. un lieu économique et épanouissant, un terrain d’aventure collective où s’installe la culture contre l’illettrisme.

Durant Quelle vie, la mémoire vivante des habitants du Val de Nièvre, La Forge est marquée par l’importance de l’illettrisme dans la population, une importance jamais évaluée, ni prise en compte. Ce qui a conduit le collectif a vouloir réaliser avec l’ADE, le Jardin œuvrier, la culture contre l’illettrisme, en val de Nièvre.

Domart-en-Ponthieu, en Val de Nièvre, dans le département de la Somme.

Le jardin collectif de l’ADE -Association des demandeurs d’emploi- du val de Nièvre, pour réaliser ses objectifs sociaux de réinsertion, de formation des « œuvriers ». Avec La Forge, pour la création artistique sur trame de lutte contre l’illettrisme, en complicité avec l’Urlip (Union régionale de lutte contre l’illettrisme en Picardie).
La partie sociale et horticole conduite par l’ADE. Un jardin collectif, pour l’insertion, contre le chômage, et aussi un jardin de culture (s) construit, entre autres. Un projet en construction, ouvert à tous.

Avec les participants-œuvriers du Val de Nièvre et La Forge :
1/ Denis Lachaud, un écrivain qui écrit « tout » : courriers « administratifs » (pour obtenir le terrain par exemple), nouvelles, journal du jardin, portraits… Ecrits, publiés et lus.
2/ Nous Travaillons Ensemble, des graphistes qui travaillent les écrits de l’écrivain de manière explicite et ludique. Ils jouent avec la typographie, la mise en page. Chacun des écrits fera l’objet d’une diffusion particulière, originale. L’ensemble fera œuvre.
3/ Sylvie Baillon, metteur en scène de théâtre de marionnettes. Pour commencer, faire connaissance, préparer deux lectures avec ou sans marionnettes autour de la production écrite du jardin œuvrier avec des personnes volontaires.
4/ Marie Claude Quignon, plasticienne. Scénographie du jardin, construction d’une cabane à outils, réalisation d’un collecteur d’eau, réalisation avec l’atelier couture d’une « collection » de vêtements de jardin (en polypropylène des usines Saint Frères), destinée à un défilé performance des jardiniers volontaires…
5/ Eric Larrayadieu, photographe, pour l’instant, une seule certitude, la présence active et nécessaire de la photographie.
6/ … un penseur (scientifique ayant travaillé sur les questions de la lecture), pour une aide savante et critique.
7/ Christine Casier, URLIP, documentaliste, avec un fonds d’ouvrages relatifs au jardin, pour aider les jardiniers dans leurs démarches de recherches d’informations et de documentations. Elle propose des échanges de pratiques avec des jardiniers  » fâchés avec la lecture  » d’autres secteurs de la région.
8/ François Mairey, coordinateur de l’équipe des intervenants, lien entre les différentes organisations, actrices de ce projet.

Productions


21 Déc 2022
Sans production


Acte non réalisé, rejeté
mais qui conduit La Forge en Vimeu
pour les
Objets de réderie,
avec les Fées Diverses, acte 11